Morbidelli vit un rêve éveillé avec ses six victoires

Published: 2 Jul 2017

En remportant en Allemagne sa sixième victoire de la saison, Franco Morbidelli a remis la main sur le championnat du monde Moto2. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS assure vivre un rêve éveillé.

Alors que la mi-saison est atteinte, Morbidelli va pouvoir profiter de la trêve estivale. Après neuf des huit Grands Prix inscrits au calendrier, l’Italien compte 37 points d’avance sur Tom Lüthi.

Morbidelli a encore fait preuve de maîtrise et de sang-froid pour s’imposer au Sachsenring au terme d’une course où la pression était totale et à l’issue de laquelle il s’est imposé dans le dernier tour.

Longtemps dans la roue de l’Italien, Oliveira est passé à l’attaque dans le virage douze lors de l’avant dernier tour. Morbidelli a alors immédiatement réagi en reprenant l’avantage au freinage du premier virage du dernier tour. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a ensuite parfaitement contrôlé la situation pour franchir la ligne d’arrivée avec une avance de 0.066 seconde.

Parti de la pole position, Morbidelli a joué la course d’attente dans les premiers tours en laissant Lüthi et Marquez le devancer.

Alors qu’il pensait être en mesure de monter sur le podium, Marquez est tombé dans le virage deux au quatrième tour après avoir réalisé le holeshot.

Morbidelli occupe la première place du classement général avec 173 points. Lüthi est deuxième avec 136 points, Oliveira troisième avec 114 points et Marquez quatrième avec 113 points.

Franco Morbidelli : 1er 
« Avec six victoires depuis le début de la saison, je vis un rêve et je n’ai pas envie de me réveiller. C’était une course difficile, surtout quand Miguel m’a rattrapé vers la mi-course. J’ai dû défendre ma position. Je pensais qu’il me passerait plus tôt car j’étais en difficulté. J’étais prêt pour la bagarre dans les deux derniers tours. J’ai pu faire un très bon dernier tour et décrocher cette victoire. Merci à tout l’équipe pour le travail réalisé. »

Alex Marquez : DNF
« Cette course ne s’est pas passé de la manière dont j’espérais conclure la première moitié du championnat. Dès le deuxième tour j’ai commencé à avoir des problèmes de grip et j’ai mis eu une grosse alerte dans le virage sept en coupant les gaz. L’arrière a violemment décroché. La même chose s’est produite deux tours plus tard au virage et cette fois je n’ai rien pu faire pour éviter la chute. Ça n’est pas comme ça que je voulais terminer cette première moitié de saison mais nous allons avoir heureusement un peu de temps pour récupérer avant de retrouver la piste à Brno. C’est l’un de mes circuits préférés et j’espère y entamer la seconde partie du championnat de belle manière. » 

Michael Bartholemy : Team Principal
« C’est très bien de voir Franco remporter sa sixième victoire de la saison et surtout augmenter à 37 points son avance au classement général avant la trêve estivale. C’est exactement ce que nous voulions. C’est décevant pour Alex qui est tombé de la même manière qu’aux essais vendredi. Nous devons trouver des solutions pour l’aider à avoir plus de grip car c’est le genre de situation difficile en Moto2. Je pense qu’Alex sera OK, nous allons à Brno dans quinze jours pour faire des essais et je pense que cela va lui permettre de se remettre en confiance. Il a vraiment souffert avec ce manque de grip à l’arrière ce week-end. »

Published in Moto Gp Actualite

Après avoir réalisé une belle séance de qualification, Tito Rabat a décroché aujourd’hui une méritoire onzième place à l’arrivée du Grand Prix d’Italie.

Avec Jack Miller terminant en quinzième position, le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS place ses deux pilotes dans les points.

Dixième sur la grille, soit sa meilleure performance en qualification depuis ses débuts en MotoGP, Rabat a pris un bon départ et fait un bon début de course avant de se retrouver derrière les Honda RC213V de Cal Crutchlow et Dani Pedrosa.

A cinq tours de l’arrivée, en proie à un manque de grip de l’arrière, Rabat a décidé de calmer le jeu pour assurer les points.

Pour Miller, le Grand Prix d’Italie a eu le goût de la frustration. Un manque de confiance de l’avant, une mise au point ralentie par son absence aux tests de Barcelone et une main encore douloureuse ont eu raison de ses ambitions.

Avant tout déterminé à éviter toute nouvelle blessure, Miller a fait une course sage avec le seul objectif de terminer dans les points.

Avec désormais trente points à son tableau de chasse, l’Australien occupe la douzième place du classement général. Rabat point lui en seizième position avec dix-huit points inscrits.

Tito Rabat : 11e 
« Je suis très content de mon résultat d’aujourd’hui car c’est la première fois que je termine aussi près des premiers en MotoGP. Après le départ, j’ai pu faire pas mal de tours derrière Crutchlow en roulant à cent pour cent. Dans les derniers kilomètres Dani Pedrosa n’était plus très loin mais je commençais à être bien fatigué et j’ai décidé de finir la course en assurant les points. »

Jack Miller : 15e 
« Marquer un point aujourd’hui est un bonus quand on considère ce que fut le début de mon week-end. Je n’avais pas le rythme car je manquais de feeling et de confiance dans l’avant de ma moto. Le résultat est correct, je ne suis pas tombé et j’ai fait ce que j’ai pu en course. JJe suis maintenant impatient de participer à la prochaine course à Barcelone en étant plutôt en forme pour ce premier enchaînement de deux Grands Prix de rang. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Tito a perdu du temps en début de course et il était beaucoup plus rapide par la suite et il a démontré ce week-end qu’il avait le potentiel pour aller chercher un tel résultat. Tito est même le deuxième pilote Honda à l’arrivée de la course. Pour Jack, le week-end a été plus difficile car nous n’avons pas réussi à lui fournir une moto avec laquelle il puisse se sentir à l’aise. J’espère qu’il en sera autrement à Barcelone et qu’il pourra retrouver son rythme du début de saison. Nous avons tout de même deux pilotes dans les points, ce qui reste positif. »

Published in Moto Gp Actualite

Published: 21 May 2017

Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a remporté sa quatrième course de la saison avec une superbe performance lors du Grand Prix de France au Mans.

Cela représente un splendide comeback après la déception de n’avoir marqué aucun point suite à une chute lors de la précédente course à Jerez et confirme que Morbidelli est l’homme à battre en Championnat du Monde Moto2.

Morbidelli a maitrisé ses nerfs pour contenir l’Italien Francesco Bagnaia pressant en fin de course et décrocher la victoire avec 1,7 secondes d’avance.

Morbidelli a inscrit le meilleur tour en course et un nouveau record des 4,18 km du Circuit Bugatti en 1’38.836 lors du 21e tour alors qu’il contenait la remontée de Bagnaia.

Un peu plus tôt, Morbidelli s’est battu pour la tête lors des premiers tours face à Tom Luthi avant de contrôler les débats à partir de la mi-course dans des conditions chaudes et ensoleillées.

Le Grand Prix de France était un hommage à la ténacité d’Alex Marquez qui ignorait la douleur et l’inconfort de sa fracture du pied gauche pour finir à une brave quatrième place.

Marquez ne concédait la dernière marche du podium qu’à cinq tours de la fin après une longue et intense bataille avec Luthi.

Morbidelli mène le championnat avec 100 points après cinq manches devant Tom Luthi et ses 80 points tandis que Marquez remonte à la troisième place avec 62 points.

Franco Morbidelli: 1er
“Je suis très content car c’était important de faire une bonne course ici après mon mauvais dimanche lors de la précédente course à Jerez. Je n’avais pas prévu de gagner, je voulais simplement rester avec Lüthi, Bagnaia et Alex parce qu’ils avaient un excellent rythme aux essais. Mais dès le départ j’étais en confiance sur ma moto et j’ai décidé de pousser et aller chercher la victoire. Merci à mon équipe pour tout le travail qui m’a permis de faire ça.”

Álex Márquez: 4e
“Cela a été un difficile week-end avec les changements de météo et deux crashs aux essais ainsi que la douleur dans mon pied pour la course. Mais je pense que j’ai fait un bon boulot et le podium était proche, mais je ne pouvais tout simplement pas y arriver aujourd’hui dans les derniers tours. Le plus important est que j’ai inscris d’importants points pour le championnat sur un circuit où j’ai habituellement un peu de mal. Je suis motivé pour rester dans cet esprit de marquer de bons points à chaque course.”

Michael Bartholemy - Team Principal
“C’est un week-end fantastique avec Franco qui gagne et Alex qui manque le podium d’un rien en quatrième position. Le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a maintenant eu un pilote sur la plus haute marche du podium à chacune des cinq courses de la saison. L’objectif avant la course était pour les deux pilotes de marquer des points et nous avons réussie cela avec Franco qui a réussi une superbe course à l’avant et Alex qui s’est battu tout du long malgré sa blessure au pied.”

Published in Moto Gp Actualite