Published: 10 Mar 2019

Alex Márquez et Xavi Vierge ont surmonté des problèmes de grip pour se classer respectivement septième et dixième de leur première course avec le moteur Triumph de 765 cm3.

  • Après 9 saisons et 158 courses disputées avec le moteur Honda CBR600, le Moto2 a entamé au Qatar une nouvelle ère avec la motorisation Triumph. Septième et dixième pour l’entame de ce nouveau chapitre, Alex Márquez et Xavi Vierge ont empoché de précieux points pour lancer leur saison.
  • Márquez termine à 5.018 secondes du vainqueur Lorenzo Baldassari alors que Viege, en délicatesse avec un manque de feeling du train avant, franchit la ligne d’arrivée 13.865 secondes plus tard.

Alex Márquez: 7e, +5.018

  • Alex Márquez a pris un très bon départ de la 9e place de la grillepour se retrouver 6e à l’issue du premier tour.
  • Le 73 a signé son meilleur chrono en course au 9e tour alors qu’il occupait la 4e position et pensait pouvoir se battre pour monter sur le podium.
  • C’est à partir du dixième tour qu’il a commencé à rencontrer un problème de grip à l’arrière et à perdre des places face à Augusto Fernandez, Sam Lowes et Thomas Lüthi. Septième après tout. 

« J’ai commencé à perdre du grip à l’arrière, notamment en milieu de virage. A partir de là la moto vibrait »

« J’ai pris un départ correct. J’étais là dans les premiers tours, j’essayais d’attaquer. Je me sentais bien. La moto était vraiment rapide. Le team a fait du bon boulot pour me procurer une bonne machine. J’ai essayé de rattraper les pilotes qui me précédaient en prenant mon rythme comme je l’avais fait aux essais. Jusqu’au dixième tour ça se passait plutôt bien mais c’est alors que j’ai commencé à manquer de grip à l’arrière, notamment en milieu de virage. A partir de là la moto vibrait. Septième, ce n’est pas le résultat que j’espérais après tout le travail réalisé cet hiver. Mais nous devons continuer à travailler pour être plus constant et mieux préparé pour la prochaine course. »
 

Xavi Vierge: 10e, +13.865

  • Deuxième sur la grille de départ, Xavi Vierge a réalisé le holeshot après un super départ qui lui a permis d’emparer des commandes de la course au premier virage.
  • Le pilote espagnol de 21 ans n’a malheureusement pas réussi à maintenir son rythme. Après cinq tours de course, il a commencé à manquer de feeling avec son pneu avant.
  • Vierge à continuer à se battre avec Brad Binder pour sauver la dixième place et ainsi empocher six précieux points.

« Après cinq tours j’ai commencé à être très mal avec le pneu avant. Je perdais une demi seconde au tour »

« J’ai pris un très bon départ et tout s’est déroulé comme nous l’avions prévu. Mais après cinq tours j’ai commencé à être très mal avec le pneu avant. Je perdais une demi seconde au tour. Tous les autres m’ont rejoint, je n’arrivais pas à défendre ma position. J’ai fait de mon mieux pour finir la course. C’est comme ça, c’est dommage car nous avions vraiment bien travaillé ce week-end. On avait le rythme, mais durant la course je ne me suis pas senti bien. C’était important de finir pour le championnat qui est très long. Mieux vaut terminer dixième que de chuter. Je veux tout de même remercier toute l’équipe pour le travail du week-end. Nous ferons mieux en Argentine. »

Joan Olivé, Team Manager

« On se doit d’être contents. Nous espérions mieux, mais il faut rester positif »

« On se doit d’être contents car nos deux pilotes terminent dans la top dix. On a fait du bon boulot ce week-end. Xavi a très bien débuté sa course aux avant-postes avant de perdre des positions à cause d’un problème de grip à l’arrière que nous n’avions pas rencontré durant les tests. Pour Alex, c’est l’avant qui posé problème. Après les bons tests que nous avions réalisés sur ce circuit, nous espérions mieux, mais il faut rester positif. La saison ne fait que commencer et l’équipe fait du bon boulot. »

Published in Moto Gp Actualite

 

Published: 5 Aug 2018

Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Franco Morbidelli s’est classé treizième à l’arrivée du Grand Prix de la République tchèque. Tom Lüthi est lui passé sous le drapeau à damier en seizième position.

Avec une température de piste de 41 degrés et des conditions bien plus agréables qu’aux essais, les pilotes s’en sont donné à cœur joie sur le circuit de Brno.

Désormais rétabli de la fracture de la main gauche qui l’avait contraint à renoncer à participer au Grand Prix d’Allemagne, Morbidelli a dignement fêté son retour à la compétition en rentrant dans les points.

Après avoir perdu quelques places dans les premiers tours, Morbidelli a joué de patience avant d’attaquer pour s’emparer de la treizième place dans les dix derniers tours de course.

Parti de la 21e place de la grille et gêné durant les premiers tours, Lüthi est parvenu à passer sous le drapeau à damier en seizième position. Tout près des points, le pilote suisse égale sa meilleure performance de la saison au Mans et au Qatar.

Franco Morbidelli : 13e

« Je suis content de ma place à l’arrivée car j’ai dû regagner des positions après un mauvais départ. Je n’étais pas très à l’aise durant les premiers tours car certains pilotes étaient très agressifs. Tout s’est ensuite calmé et j’ai pu me concentrer durant la seconde partie de la course pour tenir ma place face à Jack Miller. Je perdais l’avant dans certains virages et je suis donc heureux au final de ce résultat pour mon retour. »

Tom Lüthi : 16e

« Hormis quelques erreurs durant les premiers tours, j’ai fait une bonne course. J’ai perdu un peu trop de temps derrière Sylvain Guintoli, ce qui m’a fait perdre le contact d’Aleix Espargaro qui termine quinzième. Mon rythme était régulier et je finis plus près des leaders que lors des dernières courses. C’est également positif. »

Published in Moto Gp Actualite

 

Published: 15 Jul 2018

Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Joan Mir a obtenu son troisième podium de la saison en terminant à la deuxième place du Grand Prix d’Allemagne. Alex Marquez s’est courageusement classé treizième.

Comme aux essais, les pilotes ont bénéficié de très bonnes conditions pour les 28 tours d’une course disputée sur le sinueux tracé du Sachsenring.

Mir a encore fait étalage de tout son talent en allant chercher une deuxième place synonyme de meilleur résultat en Moto2. Huitième au départ, le jeune rookie a même réussi à mener la course au sixième tour avant de se retrouver deuxième cinq tours plus tard derrière Brad Binder, le futur vainqueur.

Pour Marquez, le Grand Prix d’Allemagne fut un douloureux challenge après sa lourde chute en FP3 qui l’a laissé meurtri. Quatrième en début de course, l’Espagnol a ensuite rétrogradé en septième position pour se retrouver à la lutte pour le top dix avec de nombreux adversaires.

Treizième sous le drapeau à damier, Marquez ne concède que 1.9 seconde au huitième..

Pour Mir, c’est le cinquième top cinq en neuf courses. Un résultat qui lui permet de revenir à la quatrième place du classement général avec 95 points. Marquez est lui troisième avec 113 points.

Joan Mir : 2e, + 0'779

« Je suis très content de ce résultat car nous récoltons les fruits des progrès réalisés. J’ai attaqué toute la course pour essayer de garder la pression sur Brad Binder, mais je dois le féliciter car il a fait du super boulot. J’ai eu un bon rythme tout le week-end même si ma qualification n’a pas été exceptionnelle. Je savais que j’avais la capacité de me battre pour le podium et je suis satisfait d’y être parvenu. »

Alex Marquez : 13e, + 17'458

« J’ai souffert dès le premier tour, notamment avec le pneu arrière. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, j’étais concentré pour essayer de finir la course en essayant de contrôler la situation. J’ai attaqué à cent pour cent mais j’ai commencé à souffrir à la mi-course. C’est devenu difficile. Je ne suis pas très content de finir ainsi la première moitié du championnat, mais je vais faire en sorte de profiter de la coupure estivale pour récupérer et revenir en forme. »

Published in Moto Gp Actualite