Super User

Super User

INSCRIPTION CONSEILLEE ET GRATUITE EN FIN D ARTICLE 

 

Ce sera le "der des der" et surement le dénouement d'une saison de folie !!!

 

On ne pouvait passer à côté vous êtes toutes et tous les bienvenus (quelle que soit votre couleur !!!) au Driver one de Baisy Thy (Chaussée de Charleroi 1  à 1470 Baisy Thy) pour une retransmission sur écran géant du Moto Gp de Valence

 

 

 

Alexandre Soors Directeur Géneral "Il était impératif pour nous de terminer la saison comme elle l'avait débutée, dans une ambiance de feu au Driver one de Baisy Thy

Le driver one de Baisy Thy c'est the place to be pour les passionnés de moto et de Moto Gp, vous faites un bond en arrière et vous vous retrouvez plongés dans les année 70 dans un endroit plus que 100 % vintage

 

Un hangar de 250 mètre carré relooké en lieu dit route 66, avec un décor complètement décalé, des motos vintages, des cafés racers, ici vous êtes à la maison pas de chichi on est entre passionnés tout simplement

 

Pour le Gp du Qatar nous étions 250 ici on compte dépasser ce record, sur place il y aura 2 écrans, une tombola gratuite en partenariat avec le team Belge qu'on ne présente plus le Team Estrella galicia Marc Vds Racing Team, des burgers américains ou autre plat préparé par le chef, la totale ! "

 

Il est souhaité de confirmer votre présence pour vous recevoir dans des conditions optimale (voir formulaire ci dessous)

INSCRIPTION MOTO GP VALENCE ECRAN GEANT

Joomla Forms makes it right. Balbooa.com

 

 

 

 

 

Publié: 24 août 2017

Estrella Galicia équipe Marc VDS sont 0,0 heureux d'annoncer qu'ils ont conclu un accord avec Thomas Lüthi pour la saison 2018 en Moto Gp

Ancien champion du monde 125cc et  prétendant au titre en Moto2 cette année, Lüthi se joindra à l'actuel leader du championnat Moto2, Franco Morbidelli, ils piloteront les RC213V Honda  (la quatrième saison de l'équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS dans la catégorie reine).

Né et élevé à Linden près Emmental en Suisse, Lüthi a commencé la course sur les pocket biket à l'âge de sept ans, remportant deux championnats avant de monter jusqu'à 125cc deux temps.

Lüthi a fait ses débuts dans le championnat du monde 125cc au Grand Prix d'Allemagne 2002 avant de rejoindre cette série à temps plein en 2003. En 2005, le pilote suisse a fêté sa première victoire en Grand Prix au Mans. Trois autres victoires cette saison là quil lui ont permis de battre Mika Kallio pour cinq points et devenir Champion du Monde 125cc.

Après trois saisons de course dans la catégorie 250cc en 2010 Lüthi a évolué dans la classe Moto2, il n'a terminé qu'une seule saison en dehors du top cinq en sept saisons. En 2016, quatre victoires lui on permises de terminer deuxième derrière Johann Zarco.

Avec neuf podiums en 2017, y compris une victoire de course à Brno, Lüthi est deuxième au classement du championnat Moto2 à 26 points derrière Morbidelli.

Lüthi a également une expérience en MotoGP, après avoir testé pour KTM en 2016 avant leur entrée au Championnat du Monde MotoGP en 2017.

Marc van der Straten: Président, Marc VDS Racing Team

"Il y avait un certain nombre d'options qui s'offraient à nous quand nous étions à la recherche d'un pilote MotoGP pour la saison 2018, mais Thomas Lüthi a été le choix unanime, malgré  d' être un rookie. ancien champion du monde 125cc, sa constance sur sept saisons en Moto2 a été incroyable, avec une sixième place en 2013 la seule fois qu'il a terminé en dehors du top cinq du championnat. Tom est un bon pilote pour notre équipe et je suis à la fois heureux et fier de l'accueillir dans la famille du Marc VDS3" .

jeudi, 24 août 2017 07:13

#BRITISH GP HORAIRES MODIFIES

ATTENTION en raison de la Formule 1 et d'une heure de décalage avec l'Angleterre, les horaires de retransmission changent !

 

Vendredi 25 août

10:00 – 10:40 Moto3™ – Free Practice 1
10:55 – 11:40 MotoGP™ – Free Practice 1
11:55 – 12:40 Moto2™ – Free Practice 1
1410 – 14:50 Moto3™ – Free Practice 2
15:05 – 15:50 MotoGP™ – Free Practice 2
16:05 – 16:50 Moto2™ – Free Practice 2

Samedi 26 août

10:00 – 10:40 Moto3™ – Free Practice 3
10:55 – 11:40 MotoGP™ – Free Practice 3
11:55 – 12:40 Moto2™ – Free Practice 3
12:50 – 13:25 MotoGP VIP Village Pit Lane Walk
13:33 – 14:15 Moto3™ – Qualifying
14:30 – 15:00 MotoGP™ – Free Practice 4
15:10 – 15:25 MotoGP™ – Qualifying 1
15:35 – 15:50 MotoGP™ – Qualifying 2
16:05 – 16:50 Moto2™ – Qualifying

Dimanche 27 août

11:00 – 11:20 Moto3™ – Warm Up
11:30 – 11:50 Moto2™ – Warm Up
12:00 – 12:20 MotoGP™ – Warm up
   
   
13:40:00 Moto3™ – Race (17 tours)
15:00:00 Moto2™ – Race (18 tours)
16:30:00 MotoGP™ – Race (20 tours)


jeudi, 17 août 2017 11:52

JORGE NAVARRO ET GRESINI C EST REPARTI

C'est maintenant officiel, Jorge Navarro et Gresini Racing évolueront ensemble pour la saison 2018 en moto 2

Jorge Navarro « Je suis extrêmement heureux de passer une année de plus dans l'équipe Gresini Moto2. Je me sens au bon endroit, parce que l'équipe a tout ce qu'il faut pour la victoire et croit sincèrement dans mes capacités. Ce sera formidable de tirer parti de notre travail . J'espère pouvoir maintenir la tendance à la hausse dans la deuxième moitié de la saison.

Fausto Gresini Team Manager Gresini Racing a ajouté: « Je suis très heureux de poursuivre notre partenariat avec Fédéral Oil. Ce sera la septième saison consécutive. Cela montre que notre partenariat est fondé sur des valeurs partagées, le professionnalisme et la passion. L'objectif sera de voir notre moto très bientôt près du sommet. Nous voulons être devant. Nous continuons à compter sur Jorge Navarro.Nous sommes satisfaits des ses dernières performancesIl est important de lui donner la stabilité et une base solide dans le cadre d'un plan à long terme ".

 

 

Published: 16 Aug 2017

Au petit matin du mercredi 16 août, des voleurs se sont introduits dans l’atelier de Marc VDS, à Gosselies, en Belgique, et ont dérobé la Kalex Moto2 avec laquelle Tito Rabat a décroché en 2014 le titre de champion du monde.

Le vol s’est déroulé autour de 2h00 du matin, et la moto championne du monde qui était en exposition dans le hall d’entrée de l’atelier a été le seul objet de valeur emporté.

Cette moto est aux couleurs de celles qu’affichait le team en 2014 et porte la plaque #53 arborée cette année-là par Rabat.

Si quelqu’un reçoit une proposition pour acheter la moto ou dispose d’information concernant le vol, merci d’appeler au +32 (0)71 35 69 32. Tous les appels resteront confidentiels.

mardi, 08 août 2017 12:17

Miller rentre dans les points à Brno

Jack Miller a entamé la seconde moitié du championnat du monde MotoGP en décrochant une méritoire quatorzième place à l’arrivée du Grand Prix de la République tchèque.

Les 22 tours de course ont débuté sur une piste humide qui a rapidement séché quand le risque de pluie s’est finalement éloigné.

Les conditions climatiques ont donné lieu à une course chaotique avec des pilotes doutant du meilleur moment pour repasser par les stands afin de changer de moto et de pneus.

Miller a été l’un des premiers à s’arrêter pour enfourcher sa deuxième Honda RC213V équipée avec des slicks plus adaptés à l’état de la piste.

Malheureusement, cette décision plutôt intelligente, identique à celle du vainqueur Marc Marquez, n’a pas porté les fruits espérés pour le pilote australien. La faute à un arrêt aux stands un peu trop long ainsi qu’à des problèmes de grip arrière qui n’ont pas permis, par la suite, d’optimiser cet arrêt anticipé.

Bien qui revenu à la neuvième place, Miller n’a pas réussi à conserver le rythme du top dix et il n’a pu ainsi profiter d’une stratégie qui aurait dû s’avérer nettement plus payante.

Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS s’est finalement classé quatorzième, trois places devant son coéquipier qui a lui aussi souffert de problèmes de grip après son changement de moto.

Parti 21e, Rabat a entamé la course en pneus pluie sur un bon rythme et s’est arrêté plus tard que Miller pour changer de machine. L’Espagnol a ensuite éviter de prendre trop de risques, préférant finir la course une seconde derrière la Ducati de Scott Redding.

Jack Miller : 14e
« J’ai perdu de précieuses secondes lors de mon arrêt aux stands en attendant que ma deuxième moto soit prête, mais je pensais malgré tout avoir une chance de finir dans le top dix. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé le grip que j’avais eu aux essais en roulant sans forcer en 1’57 avec des pneus usés. Il m’a été impossible d’avoir ce même rythme car si j’étais bien avec l’avant, l’arrière ne fonctionnait pas. Je n’ai donc pas pu profiter de ma stratégie. J’ai essayé de faire une course intelligente mais différents problèmes m’ont aujourd’hui coûté pas mal de points. »

Tito Rabat : 17e 
« J’étais vraiment bien sur les premiers tours en pneus pluie mais plus vraiment après avoir changé de moto pour repartir en slicks. J’ai d’ailleurs commis quelques erreurs en essayant de rester dans le groupe. Ce circuit est pour moi difficile, surtout en roulant seul. Mon principal problème aura été ce manque de feeling avec l’arrière. A un moment j’ai cru être en mesure de rester avec Zarco et Lorenzo, mais j’étais finalement trop à la limite pour y parvenir. Nous travaillons dur pour comprendre ce qui ne fonctionne pas et je ne baisse pas les bras. Je ferai encore le maximum la semaine prochaine en Autriche. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Jack s’est arrêté au bon moment pour changer de moto et repartir en slicks, comme Marquez. Malheureusement, c’était tôt et le team n’avait tout à fait terminé de préparer la deuxième machine. Cela a coûté du temps à Jack et nous en sommes responsables. Toutefois, le problème principal a été le même qu’au warm up, nous n’avons pas réussi à trouver du grip pour l’arrière et cela a empêché Jack de profiter de sa stratégie en course. Tito s’est arrêté un peu plus tard que Jack mais il a lui aussi connu le même problème de grip à l’arrière. Nous devons comprendre ce qui n’a pas fonctionné et pourquoi nous rencontrons toujours ce type de problème. »

Morbidelli vit un rêve éveillé avec ses six victoires

Published: 2 Jul 2017

En remportant en Allemagne sa sixième victoire de la saison, Franco Morbidelli a remis la main sur le championnat du monde Moto2. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS assure vivre un rêve éveillé.

Alors que la mi-saison est atteinte, Morbidelli va pouvoir profiter de la trêve estivale. Après neuf des huit Grands Prix inscrits au calendrier, l’Italien compte 37 points d’avance sur Tom Lüthi.

Morbidelli a encore fait preuve de maîtrise et de sang-froid pour s’imposer au Sachsenring au terme d’une course où la pression était totale et à l’issue de laquelle il s’est imposé dans le dernier tour.

Longtemps dans la roue de l’Italien, Oliveira est passé à l’attaque dans le virage douze lors de l’avant dernier tour. Morbidelli a alors immédiatement réagi en reprenant l’avantage au freinage du premier virage du dernier tour. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a ensuite parfaitement contrôlé la situation pour franchir la ligne d’arrivée avec une avance de 0.066 seconde.

Parti de la pole position, Morbidelli a joué la course d’attente dans les premiers tours en laissant Lüthi et Marquez le devancer.

Alors qu’il pensait être en mesure de monter sur le podium, Marquez est tombé dans le virage deux au quatrième tour après avoir réalisé le holeshot.

Morbidelli occupe la première place du classement général avec 173 points. Lüthi est deuxième avec 136 points, Oliveira troisième avec 114 points et Marquez quatrième avec 113 points.

Franco Morbidelli : 1er 
« Avec six victoires depuis le début de la saison, je vis un rêve et je n’ai pas envie de me réveiller. C’était une course difficile, surtout quand Miguel m’a rattrapé vers la mi-course. J’ai dû défendre ma position. Je pensais qu’il me passerait plus tôt car j’étais en difficulté. J’étais prêt pour la bagarre dans les deux derniers tours. J’ai pu faire un très bon dernier tour et décrocher cette victoire. Merci à tout l’équipe pour le travail réalisé. »

Alex Marquez : DNF
« Cette course ne s’est pas passé de la manière dont j’espérais conclure la première moitié du championnat. Dès le deuxième tour j’ai commencé à avoir des problèmes de grip et j’ai mis eu une grosse alerte dans le virage sept en coupant les gaz. L’arrière a violemment décroché. La même chose s’est produite deux tours plus tard au virage et cette fois je n’ai rien pu faire pour éviter la chute. Ça n’est pas comme ça que je voulais terminer cette première moitié de saison mais nous allons avoir heureusement un peu de temps pour récupérer avant de retrouver la piste à Brno. C’est l’un de mes circuits préférés et j’espère y entamer la seconde partie du championnat de belle manière. » 

Michael Bartholemy : Team Principal
« C’est très bien de voir Franco remporter sa sixième victoire de la saison et surtout augmenter à 37 points son avance au classement général avant la trêve estivale. C’est exactement ce que nous voulions. C’est décevant pour Alex qui est tombé de la même manière qu’aux essais vendredi. Nous devons trouver des solutions pour l’aider à avoir plus de grip car c’est le genre de situation difficile en Moto2. Je pense qu’Alex sera OK, nous allons à Brno dans quinze jours pour faire des essais et je pense que cela va lui permettre de se remettre en confiance. Il a vraiment souffert avec ce manque de grip à l’arrière ce week-end. »

Valentino Rossi, plus de 20 ans en moto GP et comme le confirme le dernier résultat à Assen dimanche passé, la passion et la compétitivité sont toujours làn !

Alors quid pour 2019 (et 2020) ? Le champion Italien se confie en ne niant pas vouloir continuer en 2019 si sa compétitivité est toujours au beau fixe, le contrat devrait être confirmé avant la mi-saison 2018 

Valentino Rossi "Cela dépendra de ma compétitivité, mais si tout est en ordre, il se pourrait que je continue à rouler au-delà de 2018. Quand j'ai signé avec Yamaha le contrat actuellement en cours, je pensais que ce serait probablement le dernier mais je n'étais pas sûr. La poursuite de ma carrière dépendra de beaucoup de facteurs et je déciderai au cours de la première partie de la saison prochaine. Si je suis toujours compétitif et que je m’en sens capable, je continuerai."

Wait and see 

 

 

Published: 25 Jun 2017

Franco Morbidelli a célébré le renouvellement de son contrat avec le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS de la plus belle des manières. L’Italien a en effet triomphé avec la manière sur le circuit d’Assen en remportant une course des plus animées.

Parti de la pole pour la quatrième fois cette saison, Morbidelli s’est immédiatement lancé dans une âpre bataille en compagnie de Tom Lüthi, Takaaki Nakagami, Mattia Pasini, Miguel Oliveira et son coéquipier Alex Marquez. Une bagarre qui va durer du premier au dernier tour de cette huitième course du championnat du monde Moto2

Les 105 000 spectateurs massés autour de la piste hollandise n’ont rien raté de ce formidable spectacle, les positions des uns et des autres changeant à chaque virage. Il faudra attendre le dernier tour pour voir Morbidelli lancer une attaque décisive sur Lüthi.

Impressionnant d’assurance et de maîtrise, Morbidelli n’a laissé aucune chance à son adversaire suisse, déterminé à décrocher ce qui est sa cinquième victoire en huit courses. Preuve de l’intensité de la bagarre, les cinq premiers à l’arrivée terminent avec seulement 0.7 seconde d’écart. Grâce à sa victoire, Morbidelli compte douze points d’avance sur Lüthi alors que la prochaine course en Allemagne marque le cap de la mi-saison.

Marquez a lui aussi fait le spectacle à Assen. Au guidon de sa Kalex, l’Espagnol s’est battu dans le groupe de tête jusqu’à l’approche de l’arrivée.

Ce qu’en toute fin de course que Marquez a dû lâcher prise, préférant assurer les points au championnat plutôt que de prendre des risques inutiles. Sa sixième place lui permet en effet de consolider sa troisième place au général.

Franco Morbidelli : 1er 
« J’ai tout donné aujourd’hui, et c’est qui donne à cette victoire un goût si particulier. La bataille était tellement intense que j’ai vraiment puisé dans mes dernières ressources durant les cinq derniers tours. J’ai ainsi pu rester au contact et préparer mon attaque à la fin. Je savais que je pouvais gagner et j’ai bouclé mon dernier partiel comme si je jouais ma vie. Je n’ai pas fait d’erreur et ça a fonctionné. Mon attaque était parfaite et personne n’a pu me redoubler à la dernière chicane. C’est sans nul doute la plus serrée de mes victoires depuis le début de la saison et je suis vraiment heureux d’avoir gagné dans ces conditions. C’était important de retrouver le chemin du podium après deux courses difficiles et je ne pouvais rêver mieux pour fêter la reconduction de mon contrat avec Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS. »

Alex Marquez : 6e 
« La bataille a été rude et je pense que les fans en ont eu aujourd’hui pour leur argent. Toutefois, je ne peux pas être totalement heureux car j’espérais mieux aujourd’hui. Nous n’avons eu qu’une seule journée de test sur le sec et les conditions étaient très différentes aujourd’hui. Je n’avais pas suffisamment de feeling avec la moto pour me battre pour le podium jusqu’à la fin. C’est dommage mais d’un autre côté je n’ai pas trop perdu de points au championnat. J’ai fini la course sur une place honnête et j’espère être en mesure de faire mieux la semaine prochaine en Allemagne. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« L’intensité de cette course était incroyable et je pense que les fans s’en sont régalé. On aurait dit à certains moments du Moto3. Gagner à l’issue d’une telle bagarre est toujours plus doux et savoureux. Franco a fait du super boulot car après avoir manqué le podium lors des deux dernières courses, certains commençaient à dire qu’il souffrait de la pression. Il a prouvé aujourd’hui qu’il pouvait la maîtriser en bouclant un dernier tour incroyable d’un point de vue de la stratégie. Il a vécu une journée incroyable après avoir signé un nouveau contrat le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS et sa performance permet de comprendre pourquoi nous voulions le garder pour l’avenir. Alex a lui aussi contribué au spectacle de la journée et si son résultat n’est pas celui qu’il aurait aimé, il est toutefois largement positif. Il a fini la course à une bonne place et il ne fait aucun doute qu’on le reverra très vite sur le podium. »

Published: 11 Jun 2017

Devant des tribunes biens remplies, Tito Rabat a poursuivi sa quête de points à l’occasion du Grand Prix de Catalogne. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a en effet franchi la ligne d’arrivée du circuit de Barcelone en quinzième position.

Ce résultat arrive après deux onzième places au Mans et au Mugello et fait que Rabat est rentré dans les points de toutes les courses qu’il a terminées.

Dix-neuvième sur la grille, l’Espagnol a eu du mal en début de course à doubler dans le trafic. Il a réussi à déborder Andrea Iannone à deux tours de l’arrivée pour s’emparer de la quinzième place.

Pour Jack Miller, l’ambition de finir dans le top dix a pris fin au quatorzième tour. L’Australien est tombé dans le virage cinq alors qu’il pointait en dixième position.

Après un début de course incisif, Miller roulait à sa main en essayant de préserver ses pneus pour la fin de course. Fort d’un meilleur feeling avec son train à la suite des modifications apportées aux réglages de sa moto, Miller avait réaliser le quatrième meilleur temps du warm up.

Les progrès enregistrés arrivent à point nommé puisque le prochain Grand Prix se déroulera dans quinze jours à Assen, sur le circuit où Miller s’était imposé l’an dernier.

Tito Rabat : 15e 
« J’aurais aimé obtenir un meilleur résultat devant mon public, mais j’ai eu beau tout donné, cela n’a pas été possible. Je me sentais mieux en fin de course, plus à l’aise, et le point positif c’est que je ne finis qu’à quarante secondes du vainqueur alors que l’an dernier j’étais à plus d’une minute. J’ai donc gagné vingt secondes. J’ai marqué des points de toutes les courses que j’ai terminées cette saison, mais je dois faire mieux pour trouver le rythme en début de course afin de pouvoir doubler. » 

Jack Miller: DNF 
« J’avais un bon rythme ce matin au warm up après que nous avons amélioré les réglages de la moto, et j’ai pu faire un bon début de course en roulant en 1’47. J’ai rattrapé le groupe de Rossi, Lorenzo et Zarco et je me sentais à l’aise. Et puis je suis arrivé en bas de la descente, j’ai freiné au même endroit... Et je me suis fait piéger, je suis tombé. Je suis déçu car j’avais bossé dur pour me retrouver à cette place et je me sentais bien alors que nous étions à onze tours de l’arrivée. Le point positif c’est que j’ai retrouvé du feeling avec l’avant. Je suis maintenant impatient de me retrouver à Assen pour la prochaine course. » 

Michael Bartholemy : Team Principal
« Jack avait le rythme pour se battre pour un top dix et nous l’avons constaté dès ce matin au warm up avec son quatrième temps. C’est dommage qu’il n’ait pas pu finir la course car il était plus rapide que les pilotes qui le précédaient. C’est toujours difficile pour Tito mais il n’a rien lâché et il a pu finir fort pour aller chercher un point. Il faut maintenant qu’il améliore son rythme en début de course. » 

Page 1 sur 8